Couleur bleue du ciel

Il y a beaucoup à dire sur le rôle de l’atmosphère dans les phénomènes astronomiques: rôle protecteur (protection des UVs solaires, rétention de la chaleur dans l’atmosphère), mais aussi rôle qui peut être perturbateur dans l’observation astronomique. L’interaction de l’atmosphère avec les rayons lumineux solaires (diffusion, réfraction,…) est aussi à l’origine de nombreux phénomènes naturels connus : couleur bleue du ciel, couleur rouge du soleil couchant, arc-en-ciel, couleur rouge de la Lune lors d’une éclipse de Lune (cf. billet précédent) rayon vert lors du coucher de soleil (en ce qui me concerne, je n’ai jamais observé ce dernier phénomène).

Diffusion2bis.jpg

Intéressons-nous au premier de ces phénomènes, la couleur bleue du ciel. Elle est due à la diffusion des rayons solaires par l’atmosphère terrestre. Un rayon solaire arrive avec l’intensité I (figure) sur une molécule de l’atmosphère (oxygène, azote, dioxyde de carbone,…). Une proportion KI (K < 1) de l’intensité est diffusée de manière omnidirectionnelle, seule une proportion (1-K)*I est transmise. La loi de Rayleigh nous dit que la diffusion par une molécule gazeuse est proportionnelle à l’inverse de la quatrième puissance de la longueur d’onde (lambda ^4).

Spectre.JPG

Ainsi, la couleur bleue qui a la plus faible longueur d’onde (400 nm) a un facteur de diffusion K quasiment 16 fois supérieur à la couleur rouge qui a la plus forte longueur d’onde (780 nm). Elle diffuse donc de manière omnidirectionnelle avec la plus forte intensité, d’où la couleur bleue du ciel.

5 comments for “Couleur bleue du ciel

Comments are closed.