Jusqu’à quand le français a-t-il été la langue des sciences ?

Le titre est un peu caricatural, il y avait bien évidemment des revues à majorité d’articles en allemand ou en anglais (voir par exemple Journal de Crelle, fondé en 1826, en Allemagne).

Là où cela devient plus intéressant, c’est dans certains pays comme la Norvège ou la Suède – qui créant des revues devaient choisir une langue de publication. Il me semble que la revue Acta Mathematica (fondée en Suède en 1882) avait au départ des articles majoritairement en français, qui était encore vue à la fin du XIXe siècle comme la langue  des sciences (celle qu’on choisissait pour que tous comprennent). Voici un indice, l’ouvrage édité par quatre maisons d’édition (Kristiania en Norvège, Paris, Londres, Leipzig) en hommage au norvégien Niels Abel pour le centenaire de sa naissance (1902) :

Abel-livre.jpg

Un autre indice sur lequel je suis tombé cette même semaine est la langue des congrès Solvay de physique ou de chimie, qui se tiennent à Bruxelles. Le français semble en être la langue officielle jusqu’en 1961-1962 (voir WP engl.) ; en revanche en 1964, c’est l’anglais qui semble en être la langue officielle. J’ai été étonné que ce fût si tard.

Je suis preneur en commentaires d’éléments sur le sujet : publications (toutes époques) montrant que le français est reconnu comme langue internationale en science, bibliographie sur le sujet le cas échéant,…

(article publié aussi sur mon blog Bibliothèques numériques, et sur le blog Autour de BibNum)

6 comments for “Jusqu’à quand le français a-t-il été la langue des sciences ?

  1. 20 mai 2011 at 03:48

    Bonjour,

    En chimie organique, le journal « Tetrahedron » et (je crois) son petit frère « tetrahedron letters » étaient multi-langues, jusque dans les années 80. On y voyait des articles en français, anglais,
    et beaucoup plus rarement des articles en espagnol. Je vais regarder si je trouve plus d’info…

  2. 20 mai 2011 at 03:54

    Re-bonjour,

     

    j’ai trouvé ça : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1959-06-0240-001.pdf. Pour les journaux tetrahedron et tetrahedron
    letters, c’est page 274. (apparement, pas d’espagnol à la création, mais de l’allemand…). J’essaierai prochainement de trouver à quand remonte les derniers articles en français, mais je promets
    rien…

    A bientôt

  3. H
    25 mai 2011 at 00:40

    Il y a encore des grands journaux de maths qui acceptent les articles en français, comme Inventiones ; Laurent Lafforgue (médaille Fields) n’a publié qu’en français ! Dans certains journaux, le
    français a disparu petit à petit, sans qu’une décision officielle ait été prise.

    Je me souviens avoir soumis un article en français au Mathematical Logic Quarterly (un tout petit journal, je crois), l’éditeur était très embarrassé : c’était le premier depuis des années, il
    m’a demandé de le traduire… ce que j’ai fait.

    Bref, la question posée est plutôt « quand est-ce que les non-francophones ont arrêté de publier en français ? »…

  4. H
    25 mai 2011 at 04:41

    Oui : http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0021782409001615

    (j’avoue avoir simplement parcouru les tables des matières pour trouver)

  5. 30 août 2011 at 01:40

    OK mais il est reconnu aujourd’hui qu la langue la plus adaptée est l’allemand. Un lien intéressant de l’institut GOethe: http://www.goethe.de/ins/fr/lp/wis/fut/fr6176912.htm

  6. Abie
    3 octobre 2011 at 05:35

Comments are closed.